Cher Client,

'Votre panier contient au moins un produit vendu dans le cadre d'un achat groupé
Ce type d'achat ne permet pas d'avoir dans le même panier des produits en achat directe classique.
Vous voulez ajouter un produit, qui fait partie d'un achat groupé, dans votre panier qui contient déjà des produits.
Ce type d'achat ne permet pas d'avoir dans le même panier des produits en achat directe classique.
'Votre panier contient au moins un produit vendu dans le cadre d'un achat groupé
Vous ne pouvez pas avoir plus d'un produit, qui fait partie d'un achat groupé, dans votre panier.

Nous vous invitons à finaliser dans un premier temps votre panier en cours, ou de le vider pour pouvoir y placer ce produit.

Nous vous remercions pour votre compréhension.


Cordialement,

L'équipe de NEO3PLUS

Le réacteur à calcaire

J-M Schaeffer picto_jms
Cette nouvelle Information récifale à pour thème le réacteur à calcaire. La gestion des apports en calcium sont fondamentaux pour maintenir une population corallienne en croissance .../...
Les apports calciques :
La gestion des apports en calcium fait partie des paramètres majeurs à suppléer et à réguler dans un aquarium récifal, afin de maintenir un taux de croissance optimal des coraux notamment sps et lps. Pour rappel, plus de 98% de la masse des coraux durs est constituée de calcium :

Il existe globalement cinq méthodes de supplémentation du calcium dans nos bacs :
- Hydroxyde de calcium par réacteur à hydroxyde de calcium (RAH) = eau de chaux
- Carbonate de calcium par réacteur à calcaire (RAC)
- Chlorure de calcium seul
- Chlorure de calcium dihydraté + (bi)carbonate de sodium = méthode bi-composants
- Chlorure de calcium dihydraté + hydrogénocarbonate de sodium + sel sans chlorure de sodium = méthode Balling. Variante base carbonate : Chlorure de calcium dihydraté + carbonate de sodium + sel sans chlorure de sodium.
Pour plus d'informations sur ces différentes méthodes, je vous conseille
la lecture le l'excellent article "Discussion autour du calcium", co-écrit par Denis Corpelet et Jean-Luc Fritsch.


Choix du réacteur à calcaire (RAC) :
Le principe de base d'un réacteur à calcaire, est d'assurer la dissolution d'un substrat calcaire en utilisant de l'acide carbonique par injection de CO2 dans une chambre brassée contenant le substrat et de l'eau de mer. Il existe une pléthore de modèles de réacteurs à calcaires, fonctionnant tous plus ou moins selon le même principe, avec souvent des différences qui semblent mineures.
réacteurs à calcaire
Mais c'est dans les détails que le diable se cache !
Voilà les points à prendre en compte pour le choix d'un réacteur à calcaire, à savoir dans l'ordre des images ci-dessous: le volume de la chambre principale, plus il sera grand, moins il faudra remplir le RAC, puis la circulation de brassage interne, une pompe économe en énergie, mais avec un débit suffisant pour faire circuler l'eau de bas en haut avec idéalement un rotor à picots pour optimiser la dissolution du CO2, un couvercle de remplissage à la fois large et facile à ouvrir, un circuit de distribution du gaz carbonique avec une recirculation afin d'éviter la formation d'une bulle de CO2 qui finira à coup sûr  par perturber la circulation hydraulique interne, la présence d'une seconde chambre de dégazage limitant le risque d'acidose en rééquilibrant le pH de l'effluent avant injection dans le bac et enfin une réulation du débit d'eau sur l'entrée, pour éviter une mise en pression inutile du réacteur. Faite également attention à la facilité de démontage de la pompe pour entretien, et au système de fermeture du bouchon qui à tendance à se calcifier et à rendre difficile son ouverture, un peu de graisse silicone sur le joint ou le filetage est souvent une bonne précaution à prendre pour éviter cet aléas. Un assemblage soudé sera aussi plus durable qu'un collage, surtout lors des remplissages de substrat dont le poids n'est pas à négliger. 

détails reacteur calcaire


Les périphériques indispensables :
Pour pouvoir utiliser efficacement un réacteur à calcaire, quelques périphériques indispensables sont à prévoir. En premier lieu il vous faudra une source de CO2, si certains se lancent dans des bricolages hasardeux à base d'extincteurs recyclés pour l'occasion, il ne faut pas oublier que la pression interne des contenants de gaz carbonique est relativement élevée (de l'ordre de 50 bars) et qu'une certaine précaution s'impose... Par contre il peut être utile de chercher du coté des grossistes en boissons qui proposent des bouteilles de CO2 à prix attractif, sinon une bouteille de 2Kg est un bon choix alliant autonomie, coût et encombrement réduit. Un détendeur CO2 équipé d'un manomètre de pression d'entrée permettra d'avoir une lecture du niveau de CO2 restant, un second manomètre de pression de sortie permettra de régler la pression d'injection du CO2  dans le réacteur (de l'ordre de 0,5 à 1 bar) le détendeur sera équipé en outre d'un clapet anti-retour protégeant la bouteille d'éventuels retours d'eau saline et d'une vanne de débit à réglage micrométrique permettant d'ajuster au mieux le débit d'apport de CO2 (sur un compte bulle ~1bulle/seconde)
Afin de régler le niveau de dissolution du substrat dans le rac, un régulateur pH équipé d'une sonde à placer dans le corps de rac sera un bon allié. Idéalement une seconde mesure du pH dans le bac pourrait interrompre l'injection de CO2 afin de ne pas risquer d'acidose néfaste aux coraux, le DIGIPH+++PRO intègre judicieusement cette double boucle de régulation. Reste à gérer l'alimentation en eau de mer du réacteur, l'idéal pour cela est une pompe doseuse capable de fonctionner 24/24 ou une prise d'eau dérivant une partie du flux de la pompe de remonté vers le RAC. 
périfériques reacteur a calcaire


Quelques règles de bons sens :
Un réacteur à calcaire semble souvent difficile à régler et on n'hésite souvent à franchir le pas, alors qu'avec quelques lignes directrices simples mettre en oeuvre un RAC est un jeu d'enfant !

Avant de mettre en service un réacteur à calcaire, vérifiez vos paramètres et corrigez les pour les ramener dans la norme en utilisant les produits chimiques tels que le chlorure de calcium dihydraté (CaCl2) pour le calcium (valeur 420 à 450 mg/l), l’hydrogénocarbonate de sodium (NaHC03)
pour le Kh (valeur 9 à 11 mg/l) ou le mélange de chlorure / sulfate de magnésium pour le magnésium (valeur 1350 à 1400 mg/l).
Le rejet du reacteur a calcaire (effluent) doit se faire dans un endroit fortement brassé, idéalement dans le rejet de l'écumeur.
Le corps du réacteur doit avoir une eau limpide, une eau laiteuse indique une précipitation, ce qui peut causer de graves problèmes tant au niveau de la pompe, qu'au niveau du substrat qui risque de se colmater.
Ne pas oublier que chaque substrat a un seuil de dissolution qui lui est propre. L'ARM se dissout à partir d'un PH de 7.5, la Coralith à partir de 7.15, les coquilles d'huitre à partir de 6.8, le corail finger à partir de 7.1.
Préférez faire varier le débit plutôt que la consigne CO2 du PH métre. A noter que le réglage du débit de l'effluent peut également être réglé grâce à la fonction de sortie intermittente du régulateur DIGIPH+++PRO® spécialement développé pour pouvoir réguler le pH du réacteur et une
pompe doseuse DOSMAX+++ pour l'alimentation du réacteur. Le débit nominal de cette pompe étant de 220ml/min soit ~3.5ml/seconde. En ajustant le temps de marche et le temps depose de la sortie intermittente du DIGIPH+++PRO®.
Plus vous réduisez le débit de l'effluent, plus vous augmenterez le Kh et diminuerez le calcium. Plus vous augmentez le débit de l'effluent, plus vous aurez tendance à voir augmenter le calcium et diminuer le Kh.
Pour un même débit de sortie, plus vous descendez le PH dans le RAC, plus vous augmentez le Kh et diminuez le calcium. Pour un même débit de sortie, plus vous augmenterez le PH dans le RAC, plus vous diminuerez le Kh et augmenterez le calcium.
Un réacteur à calcaire se régle sur plusieurs jours, à chaque nouveau réglage, attendez 24h avant de mesurer l'incidence sur le bac.
Préférez un KH compris entre 12 et 15 en sortie de réacteur à calcaire.

Commentaires

Ecrivez votre commentaire